1946

1946 la figure

1946. En février, reprise de l'exposition annuelle à la Galerie d'Art, 72 boulevard Raspail avec Sandoz président pour la sculpture et Paul Jouve pour la peinture. Pour la première fois les "Artistes Animaliers" se regroupaient sur la rive gauche ... 

... et seulement pour une période de 26 jours alors qu'auparavant c'était pour un mois.

Cette exposition se voulait l'image d'un faste retrouvé, avec quelques œuvres de Mme Chopard. Le carton d'invitation porte la gravure d'un Taureau de combat, très semblable à celui de Petersen, signée J.Cartier.
Trente sept exposants dont certains comme Artus avaient expoé des 1921 à la troisième exposition de la Société des Artistes Animaliers Galerie Barbazanges, premier salon après la guerre 14/18, ainsi qu'Henri Valette.

Au Salon d'Automne, Petersen n'expose pas d'animal. Non pas qu'il ne s'y intéresse plus mais dès lors il se retourne vers la figure qu'il avait aimée à ses débuts avec un nu en bronze. II y en au toute une série s'étalant jusqu'1963. Formes lourdes, coiffures typiques de cette époque, femmes épanouies au visage fin dans un modelé rugueux, vibrant mais sans aucun rapport avec le lisse de ses animaux, évoquant difficilement le même auteur.

Cependant, il ne sera plus systématique: l'Anon d'Afrique qui: été destiné à la céramique ( grès) puis traduit dans le bronze, est rugueux comme le Bouc (n° 12) plus naturaliste. Il est travaillé avec sa terrasse incorporée, comme lui. En revanche, la Panthère queue traînante adopte un modelé lisse.

Welcome 200GBP Bonus at William Hill here.

Nous suivre sur les réseaux sociaux ...

Retrouvez toute l'actualité autour d'Armand Petersen également sur les réseaux sociaux.

facebook Armand Petersen sur facebook Armand Petersen sur le réseau social Pinterest instagram flickr tumblr